Addict, de Jeanne Ryan : un sans-faute qui laisse froid dans le dos !

 

Bonjour à tous

 

Quand j’ai commencé Addict, ou « Nerve » dans sa version originale, je ne m’attendais pas à avoir un tel coup de coeur ! Ce roman a rempli toutes les conditions requises pour un best-seller, et ce de façon incontestable ! Mais très de bavardages, passons à la chronique ! 

 

Jeanne Ryan, 

Publié chez Robert Laffont, Collection R

Paru le 21 Février 2013

360 Pages, 16 euros 90. 

Synopsis : Un jeu sans règle ni pitié. Qu'êtes-vous prêt à perdre pour gagner ?Vee, dix-sept ans, est sous l'étroite surveillance de ses parents depuis qu'ils l'ont retrouvée quelques mois auparavant endormie au volant de la voiture familiale, dans le garage, moteur allumé. Elle a beau plaider l'accident et non la tentative de suicide, elle n'a pas le droit de sortir sauf pour jouer son rôle de maquilleuse-costumière dans la production théâtrale du lycée. Un soir, elle décide de relever l'un des défis proposés par ADDICT, jeu trash de télé réalité diffusé sur le Net qui promet des cadeaux somptueux contre des paris toujours plus pervers. Mais voilà qu'elle est sélectionnée, à sa grande surprise. Pour se sentir enfin vivante, Vee va alors accepter des défis de plus en plus malsains... Jusqu'à quelle dose d'adrénaline pourra-t-elle survivre ?

 

o

Mon avis 

 

Au premier abord, ce livre semble n’être qu’une leçon moralisatrice sur les dangers des média sociaux mais que nenni ! Et c’est là le point fort de ce roman : il touche à tout, et Jeanne Ryan traite admirablement bien tous les sujets, en passant de l’homosexualité, à la tentative de suicide, en faisant une incursion dans la critique de la condition humaine ! Ce livre qui paraît donc traiter uniquement des péripéties d’une adolescente confrontée à des dilemmes est donc bien plus qu’un simple plaidoyer pour l’intégrité ! 

 

Tout d’abord, présentons le personnage principal : Vee ! Vee est une adolescente de 16 ans plutôt normale : amoureuse d’un garçon superficiel, et éclipsée par une meilleure amie étouffante et des parents qui ne lui font plus confiance suite à une tentative (accident ?) de suicide ! (Ce qui n’est pas sans rappeler Awkward pour les adeptes !) Seulement, Vee décide de pimenter son quotidien, et de se détourner de tous ses amis en jouant à Addict, un jeu en ligne, qui s’il paraît inoffensif, ne l’est somme toute pas ! Et ce, à cause de son amie Sydney, amie ou traîtresse, c’est une question qui demeure irrésolue du début à la fin et que j’aurais aimée voir plus approfondie, mais peu importe ! 

 

Un début banal : une jeune fille qui se rebelle ! Mais très vite, et avec la rencontre d’Ian, le personnage de Vee gagne en complexité, en humour, en tout ! J’ai adoré le personnage de Vee, qui gagne son indépendance petit à petit, qui vainc ses peurs tout en restant prisonnière de Addict et de ses coups-fourrés tordus ! 

 

Car parlons d’Addict : j’ai trouvé que le concept était très bien trouvé, même s’il était un peu poussé à l’extrême ! Aller jusqu’à simuler un meurtre, droguer des gens, le tout sous les yeux d’un public : le concept de la téléréalité est poussé à son paroxysme, au détriment des personnages ! La complexité de ses derniers est d’ailleurs un véritable point fort : chaque personnage se dévoile tour à tour et la relation établie entre Vee et Ian est vraiment magnifique : entre amour, haine, soutien et incompréhension, ses deux personnages sont faits pour s’entendre !! 

 

Par contre, pour ce qui est de Sydney et de Tommy, deux des personnages secondaires et prétendument amis de Vee, j’avoue qu’ils m’ont légèrement cassé les pieds : Sydney est l’archétype le plus total de l’amie vampirique, qui se pose toujours en victime, et refuse que l’on soit meilleur qu’elle ! J’aurais bien aimé voir Vee lui faire rabattre son caquet, mais cette occasion ne s’est pas (suffisamment) présenté à mon goût ! Dommage ! 

 

l

 

Les péripéties, les dangers et les facéties des personnages ne cessent d’enchaîner, dans une course effrénée contre la montre et les personnages sont prêts à tout pour remporter ce qui leur est proposé ! Mais le pire est l’angoisse des personnages, que l’on ressent véritablement : ils sont coincés entre la peur de ne pas réussir leurs défis et donc de perdre leurs gains, et la peur de ce qu’est véritablement Addict (surtout Vee). Car Addict sait tout, sans faille, et il n’y a aucun moyen de lui échapper ! Si Addict apparaît au début comme un jeu, il devient très vite un aller simple pour l’asile … ou pire ! 

 

Quant au roman en général, il rappelle cruellement la différence entre la réalité et la fiction, autrement appelé la Téléréalité : si les spectateurs sont fous des « personnages » que les joueurs incarnent, ces derniers ne sont là que pour mieux réussir à s’échapper à une réalité qui fait mal, qui les blesse : maltraitance, dépression, pauvreté … Addict nous rappelle qu’au fond, derrière un jeu, un écran, il y a toujours un être réel, avec un passé et une vie qui lui est propre ! 

 

q<Wr

 

Addict est donc — pour toutes ces raisons — un coup de coeur ! Un roman qui prend aux tripes, qui nous laisse sur le carreau et qui nous emporte avec Vee dans l’enfer de la téléréalité et est finalement une belle leçon de vie ! 

 

QQQQQ

 

Pour moi, ce sera donc un grand « oui », et si ma chronique ne vous as pas convaincu, je vous invite à regarder le trailer d’Addict, qui sortira très bientôt !!!

Alors ? Convaincu ? 

Et vous ? Quels sont vos coups de coeur du moment ? 

 

A très bientôt, 

q< Julie  r

 

Share this post

Repost 0

Comment on this post

fantasybooksaddict 06/05/2016 18:03

Ça a vraiment l'air sympa !

Julie 06/05/2016 18:05

Ça l'est ! C'est un super bon livre ! Je ne m'y attendais pas du tout, et le mieux, c'est qu'il peut se lire à tout âge ! Enfin dès 13 ans à peu près ^^