L'élue et l'héritière de Kiera Cass : Un bel au revoir !

Bonjour à tous, 

 

Aujourd'hui, je reviens pour partager mes impressions sur ma dernière lecture : L'héritière de Kiera Cass et sa suite L'élue, qui achèvent la série La sélection

 

 

J'ai d'abord pensé à écrire une chronique pour chacun de ses livres, et puis je me suis ravisée : l'Héritière et l'Élue se lisent d'une traite, et ils sont liés d'une telle façon qu'ils sont devenus indissociables dans ma tête ! Ce sera donc une seule chronique pour deux livres ! 

 

N

Mon avis

 

 

L'histoire prend place 20 ans après le mariage de America Singer et de Maxon, prince d'Illéa, et ce sont leurs enfants que nous retrouvons ! J'ai été ravie de retrouver le pays d'Illéa, avec ses castes, ses princes et ses rois ; un très joli monde très bien construit et qui donnerait presque envie. Cependant, j'ai eu du mal dans le premier tome à m'attacher à Eadlwyn : elle est très condescendante au début de l'Héritière, et c'est un des points qui fait que beaucoup de lecteurs n'ont pas accrocher avec elle, et ont donc peu aimé ce premier tome ! Néanmoins, Eadlwyn est le personnage qui évolue le plus et Kiera Cass dépeint superbement l'évolution de cette jeune femme, d'adolescente à femme, de princesse à reine, et d'égoïste à personnage au grand coeur. 

 

L’amour. Comme les vêtements, j’avais toujours pensé que c’était un sentiment qui n’allait pas aux gens de la même manière. J’ignorais encore le sens que ce mot aurait pour moi, mais j’avais le sentiment que je ne tarderais pas à le savoir.

Car c'est avant tout son statut de princesse qui empêche Eadlwyn d'évoluer et les prétendants sont manifestement présents pour permettre cette ouverture d'esprit ! Mais finalement, elle devient véritablement une princesse qui conquiert le coeur des lecteurs si ce n'est qu'elle a une légère tendance à prendre les hommes pour des kleenex

 

l

 

 

Les prétendants sont quant à eux géniaux ! J'ai adoré certains prétendants, tout comme j'en ai détesté certains : j'ai adoré Hale et son humour (qui n'était pas sans me rappeler Eliott dans la série The Magicians), 

Henri et sa gentillesse absolument incontournable (un vrai chou à la crême !!), Kale et ses plans architecturaux plus fous les uns que les autres ! De vrai coups de coeur pour la plupart d'entre eux, sauf pour Ean, qui ne m'a pas séduite, mais lorsque j'ai appris le pourquoi du comment, j'ai très vite été conquise par ce personnage car oui, ces jeunes hommes cachent tous un passé très mystérieux ! 

Je n’arrivais pas à croire qu’il m’avait fallu toutes ces années pour découvrir cet aspect de sa personnalité. Il se renfermait sur lui-même, se coupait des autres parce que le palais l’emprisonnait. Derrière les livres et les remarques acerbes se cachait un jeune homme curieux, avenant et parfois charmant.

Coup de foudre d'Eadlwyn pour Kile.

Je me suis souvenue de mon premier rendez-vous avec Hale, quand j’avais eu l’impression qu’il avait vu mon vrai moi. Cette fois-ci, il me semblait être passée de l’autre côté de la barrière, et, par-delà le devoir, les inquiétudes et le statut, de voir le cœur véritable d’une personne. Et ce cœur était magnifique.

Puis pour Hale !!

Pareillement, Erik ne m'a pas conquise plus que cela : c'est certes un personnage sympathique mais bien moins que Hale ou Henri, un peu trop effacé et trop peu commun. D'ailleurs, j'ai trouvé qu'Eadlwyn tombait un peu trop facilement amoureuse d'Erik (ou Eikko pour les adeptes ^^), et que les retournements de son coeur étaient trop rapide. 

Stupide pâtissier suédège avec ses stupides épices. Je devenais complètement idiote ! C’était pour ça que l’amour était une mauvaise idée : ça vous rendait faible. Or personne au monde n’était plus puissant que moi.

Et enfin pour Henri !

Quant à l'intrigue, elle est très bien menée mais les problèmes sont balayés presque trop rapidement : l'Héritière se conclut de façon presque tragique, mais ce problème se résout très vite dans l’Élue, idem pour le dilemme final et le maître-chanteur Merik qui finit évincé en quelques secondes ! J'aurai aimé davantage de luttes, de problèmes : nous n'avons qu'une vision superficielle des problèmes du royaume, ce qui est dommage puisque ces deux tomes décrivent l'évolution d'Eadlwyn de princesse à reine, et donc à monarque de son royaume. 

 

C'est tout de même une jolie fin qui conclut (pour de bon ?) la Sélection ! 

Un grand merci à Kiera Cass d'avoir crée Illéa et ses habitants au détour d'une histoire féérique digne d'un conte de fées :)

 

Je donnerai la note de 4/5 à ces deux romans car bien qu'ils ne soient pas des coups de coeur, et qu'ils ne soient pas parfaits, ce sont tout de même de jolies fins, qui m'ont touché et que j'ai aimé lire :) 

QQQQ

 

 

Et vous ? Avez-vous lu L'Héritière ? Ou L'élue ? Qu'en avez-vous pensé ? 

Que serais votre Cast idéal pour un éventuel film ou une série ? :) 


A bientôt, 

Julie.

Share this post

Repost 0

Comment on this post