La cinquième vague de Rick Yancey - « Gimme more » comme dirait Britney !!

Bonjour à tous, 

 

La semaine passée, je me suis attaquée à une trilogie de taille puisque déjà connu et même reconnu, à savoir la Cinquième Vague de Rick Yancey ! J’avais lu le premier tome il y a quelques années en me disant qu’en effet, ce n’était pas mal mais je n’avais pas du tout accroché avec Cassie et ma lecture en avait été faussée : j’avais même mis le tome 2 de côté ! Et puis, le film est sorti l’année dernière, et j’ai eu un coup de coeur pour certains personnages (Hé non Cassie, ce n’était toujours pas toi, désolée !). J’ai alors décidé de redonner une chance à la trilogie phare de Rick Yancey et de me lancer (de nouveau) dans la cinquième vague. 

 

Collection R, chez Robert Laffont 

Paru le 16 Mai 2013

608 pages, 18€50 

 

Synopsis :

1re Vague: extinction des feux.

2e Vague: déferlante.

3e Vague: pandémie.

4e Vague : silence.

 

À l'aube de la 5e Vague, sur une autoroute désertée, Cassie tente de Leuréchapper... Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés.

Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu'à ce qu'elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son ultime espoir de sauver son petit frère. Du moins si Evan est bien celui qu'il prétend...

 

Ils connaissent notre manière de penser.

Ils savent comment nous exterminer.

Ils nous ont enlevé toute raison de vivre.

Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir.

 

                N

Mon avis 

Dès le début du roman, on entre dans la cinquième vague sans attendre, directement : Cassie, l’héroïne, a déjà vécu les trois premières vagues, est en train de vivre la quatrième et le début de l’invasion nous est alors raconté depuis son point de vue ! Ne s’y méprenons-pas : Cassie est l’héroïne de ce roman, sans aucun doute, même si j’aurais préféré qu’il en soit autrement ! J’ai eu beaucoup de mal à fusionner avec Cassie : elle est un peu trop « Sauvons le soldat Ryan » pour moi ! Je m’explique : au cours du récit, Cassie se donne à voir comme la dernière des humaines, en ressort un certain tragique que je n’ai pas beaucoup aimé ! Elle est très courageuse, mais aussi trop impulsive, trop irraisonnée pour être une héroïne qui me plaise ! 

Parce que, si je suis la dernière, alors je suis l’Humanité. Et si c’est notre ultime guerre, je suis son champ de bataille.

J’ai davantage préféré (pour ne pas dire adoré) Ringer, un des personnages qui apparait tardivement dans le roman mais qui selon moi est la meilleure des héroïnes de cette trilogie ! 

J’ai adoré la répartition du roman entre les personnages : le roman est divisé en différentes parties, chacune racontée par un personnage différent, vivant une histoire différente ! Cette répartition contribue vraiment à donner une vue d’ensemble du roman, et à nous faire découvrir tous les personnages ! J’ai adoré alterner entre Cassie, Sammy, Evan et Ben ! 

 

l

 

L’intrigue est très bien menée : on découvre progressivement les personnages et de nombreux indices nous sont laissés pour découvrir qui sont les méchants et les gentils ! A l’instar de Cassie qui est chassée par un Silencieux (alias un extraterrestre), nous sommes en mesure de chasser la vérité ! 

Inondations, incendies, tremblements de terre, pandémies, famines, trahisons, isolement, meurtres. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts. Nous éduque. De socs de charrues vous forgez des épées effilées, Vosch. Vous nous reconstruisez. Nous sommes l’argile, et vous êtes Michel-Ange. Et nous serons vos chefs-d’oeuvre.

J’ai moyennement adhéré au couple Evan / Cassie, qui était un peu trop « fantaisiste » à mon goût et qui ne participait pas beaucoup à l’action, ce n’est que vers la fin du roman qu’Evan Walker et Cassie rejoignent les autres personnages et ce n’est qu’alors qu’on peut les voir prendre place dans le récit ! Sinon, ils sont plutôt ennuyeux et leur place dans l’action tient à des considérations sur les sentiments, sur la peur de l’autre et participent davantage à dresser le portrait d’un monde dévasté qu’à dépeindre la prise de pouvoir des « Autres ».  De plus, l’attitude de Cassie est un peu mièvre lorsqu’elle est prêt d’Evan : elle oublie qu’elle doit sauver son petit frère, qu’il est peut-être un ennemi et malgré ses nombreux doutes, elle finit toujours par lui donner le bénéfice du doute ! 

L’ennemi a deux visages, le mien et le sien — celui qui m’a sauvé, m’empêchant de sombrer, qui m’a arraché le coeur pour le transformer en champ de bataille.

Le personnage le plus magistral est à mon sens Ben Parish, alias Zombie, chef de sa section, et infiltré (sans le savoir) au compte des Autres ! C’est un personnage fort, qu’on voit se construire petit à petit, au fur et à mesure qu’il décide de s’assumer, de délaisser son passé pour prendre ses responsabilités ! Cependant, il ne reste pas de glace comme certains personnages qui semblent insensibles, mais devient un véritable pilier grâce à son intégrité, à sa compassion et à son humanité, qualité que beaucoup de ses camarades ont perdu ! Il est selon moi le personnage le plus intéressant et le personnage qui a le plus muri dans la Cinquième Vague ! Il est celui qui sait agir quand il le faut, au péril de sa vie ! 

Un gros coup de coeur pour ce personnage donc ! De même, la section de Zombie est constituée de personnages tous plus intéressants les uns que les autres : Dumbo et PoundCake sont des personnages auxquels je me suis beaucoup attachée ! Ces personnages sont drôles, mystérieux et ont tous un passé qui nous permet de mieux les comprendre ! 

Le personnage de Sammy m’a un peu agacé cependant : un peu trop de jérémiades, mais je pense qu’étant donné que c’est un enfant de cinq ans, on peut largement lui pardonner son attitude ! 

 

Pour finir, je dirais que ce roman nous laisse sur le « cul » (expression appréciée des personnages !) : Qui est mort ? Qui as-survécu ? Que vont-ils faire ? Vosch est-il K.O. ? Comment vont-ils faire pour survivre ? 

Autant de questions qui restent à combler et dont j’ai hâte de découvrir la réponse dans les tomes suivants ! 

Je donnerais donc la note de 4/5 à ce premier tome, et je me plonge déjà dans la suite !!

QQQQ

 

Oubliez les soucoupes volantes, les petits hommes verts, et les araignées géantes qui crachent des rayons de la mort (…) C’est aussi éloigné de la vérité que leur plan!te mourante l’était de la nôtre, bien vivante. La vérité, c’est qu’une fois qu’ils nous eurent trouvés, nous étions foutus.

Et vous ? Avez-vous lu la cinquième vague ? L’avez-vous aimée ? 

 

A très bientôt, 

q< Julie  r

 

Share this post

Repost 0

Comment on this post