La dernière étoile de Rick Yancey ! — La fin d’une trilogie absolument époustouflante !

Bonjour à tous, 

 

Aujourd’hui, je reviens pour vous parler du dernier opus de la trilogie La cinquième vague, intitulée « La dernière étoile » ! Un gros coup de coeur ! Et j’espère que mon avis vous convaincra de vous jeter (si ce n’est pas déjà fait) dans cette superbe trilogie !!! 

Rick Yancey 

Édition Robert Laffont, Collection R

Paru le 26 Mai 2016

432 pages, 17€90 

Synopsis : L’ennemi, c’est l’Autre. L’ennemi, c’est nous. Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu’elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver… Sous ces énigmes se cache une vérité : Cassie a été trahie. Pareil pour Ringer. Pour Zombie. Pour Nugget. Et pour les 7,5 milliards d’humains qui peuplaient notre planète. Trahis en premier lieu par les Autres, et maintenant par nous-mêmes. En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre vont être confrontés au dilemme ultime : sauver leur peau… ou sauver ce qui nous rend humains.

 

N

Mon avis

 

Ce troisième et dernière tome de la trilogie The Fifth Wave reprend les héros exactement où nous les avions laissé : divisé, harassé et en pleine guerre contre l’ennemi, les Autres ! Ce dernier tome commence fort puisqu’un petit récit de quelques pages nous rappelle derechef que nous sommes dans la « cinquième vague » et que les armes utilisées sont peu communes, puisqu’il s’agit d’enfants !

 

Nos personnages préférés reviennent plus fort que jamais : Ringer est désormais « améliorée » en une véritable machine de guerre, prête à tout pour suivre ses objectifs tandis que l’escadron construit de toute pièce par Vosch est prêt à se battre jusqu’à son dernier souffle ! Il va sans dire qu’on attend donc de l’action et on en a … constamment ! Ce livre est absolument époustouflant : les actions s’enchaînent, dans un logisme implacable, et les scènes de combat sont superbement décrites. Chaque action, chaque scène est vécue différemment par chaque personnage et Rick Yancey alterne magnifiquement entre les pensées de chaque personnage, sans en perdre le fil ! Et c’est ce qui m’a le plus étonné et ravie dans ce roman : chaque personnage est humain à un point indéfinissable et leur destinée est résumée à parfois peu de choses, mais avec une telle force que s’en est parfois surréaliste ! 

 

La sonnette de l’ascenseur tinta. Les portes s’ouvrirent. Le lieutenant me donna un coup de poing dans la nuque. Aussitôt, ma vision se brouilla ; je vacillai. — Ça, c’est pour Claire, dit-elle. Tu te souviens sûrement d’elle. Je repris mes esprits et la frappai au menton. L’arrière de sa tête heurta le mur avec un crac satisfaisant. Alors, je la frappai au ventre de toute la puissance de mes muscles renforcés. Elle s’évanouit à mes pieds. — Ça, c’est pour les sept milliards d’humains. Vous vous souvenez sûrement d’eux.

Ringer à Claire (une "Autre")

Cependant, certains passages sont très voire trop poussés : malgré les blessures, certains personnages se relèvent indubitablement, tels que des hydres ! Impossible de les abattre tandis que d’autres disparaissent très vite ! J’ai eu du mal à comprendre les choix de l’auteur notamment pour la dernière mort, qui se produit après la résolution du conflit entre les Autres et les humains, comme si la violence ne s’arrêtait jamais, comme un traumatisme insurmontable pour les hommes ! 

 

l

 

Mais cet enchaînement d’action est surtout là pour prouver une chose : rien ne peut empêcher les humains de survivre, de conserver l’humanité et de triompher même contre une force plus puissante ! 

J’ai été quelque peu déstabilisée par certaines paroles des personnages, par certains faits : l’identité des Autres semble être l’objet d’un mystère, d’un mensonge : sont-ils le fruit de souvenirs modifiés ou viennent-ils réellement d’une autre planète ? 

 

Les personnages sont parfaits encore une fois : j’ai eu énormément de mal avec Cassie lors de la lecture des deux premiers tomes mais je me suis attachée davantage à elle dans ce dernier tome : elle devient littéralement cette « dernière étoile » et à travers le point de vue du narrateur, on peut sentir ce qu’elle s’apprête à faire, ce dont les autres personnages ne se doutent pas et malgré tout cela, on espère qu’elle ne parviendra pas à ses fins … en vain ! 

Ringer m’a surprise de plus en plus dans ce troisième tome bien que son personnage soit moins intéressant que celui de Cassie, ce qui opère un véritable retournement entre le deuxième et le troisième tome ! Elle est malgré tout « THE » bad ass, une Rumbo des temps modernes au féminin et en amélioré ! Ben Parish alias Zombie est également un gros coup de coeur ! Un personnage sensible, mais intelligent et dévoué du début à la fin (et même après la guerre ;)). 

Le duo entre Ringer et Cassie m’a étonnamment surprise mais dans le bon sens du terme : j’ai été conquise par ce duo féminin qui affronte les problèmes point par point, qui compte l’un sur l’autre et qui m’a pas peur de dire ce qu’elle pense de l’autre ! Le caractère sauvage et imprévisible de Ringer associé à l’intelligence et à la vivacité de Cassie forment un duo gagnant à tout les coups ! 

Le couple Evan/Cassie ne m’a toujours pas séduite, et que je crois que c’est la grosse déception de ce troisième tome : j’aurais aimé les voir se rapprocher, s’aimer mais l’action trop présente empêche un rapprochement formel ! 

Dans l’ensemble, j’ai adoré les personnages : les gentils se soutiennent les uns les autres, et les méchants maintiennent leurs objectifs tout en prenant en compte les évolutions des protagonistes ! Il n’y a pas de bien, ni de mal ; juste une vision différente des choses : d’un côté les humains qui veulent survivre et de l’autre, les Autres qui ont besoin d’une planète où vivre et qui doivent donc détruire les humains pour survivre ! Survivre donc mais à quel prix ? 

Il existe une lumière qui brille à la lisière sombre d’un horizon infini. Dans cette lumière, le cœur trouve ce qu’il cherche. Dans cette lumière, Dumbo va où son cher sergent Zombie va. Dans cette lumière, un garçon nommé Ben Parish retrouve sa petite sœur. Dans cette lumière, Marika sauve une petite fille, une certaine Teacup. Dans cette lumière, les promesses sont tenues, les rêves réalisés, le temps rattrapé.

Quand à la fin du roman, j’ai été bluffée par l’épilogue ! On y retrouve nos personnages après la guerre mais ce happy ending est loin d’en être un : trop d’êtres manquent : des disparus, des perdus, et cette fin se teinte de tristesse et de mélancolie ! Les dernières phrases du roman m’ont fait pleurer comme une madeleine ! Je ne pensais pas que le personnage de Cassie pouvait me faire pleurer ainsi, mais pourtant c’est bel et bien ce qui arrive ! Elle est bel et bien cette « dernière étoile », ce dernier espoir sur lequel compte l’humanité ! 

Humanité est mon nom. Pas Cassie pour Cassandra. Ni pour Cassidy. Et pas plus Cassie pour Cassiopée. Plus maintenant. Désormais, je suis plus que cela.
Je suis eux tous, Evan, Ben et Marika et Megan et Sam. Je suis Dumbo, Poundcake et Teacup. Je suis tous ceux que tu as vidés, que tu as corrompus, que tu as désintégrés, les milliers d’êtres que tu croyais avoir tués, mais qui vivent en moi.
Et je suis encore plus que cela. Je suis aussi tous ceux dont ils se souviennent, ceux qu’ils ont aimés, qu’ils ont connus, et tous ceux dont ils n’ont fait qu’entendre parler. Combien d’êtres sont contenus en moi ? Comptez les étoiles. Continuez, et comptez les grains de sable. C’est moi.

Ce livre est un de mes coups de coeur, et je le conseille vivement ! Cette trilogie apparaît au début comme appartenant au récit d’aventure alors qu’elle est bien plus que cela : c’est à la fois une histoire d’amour fraternel, une histoire de sacrifice, une histoire de ténacité ! 

J’attribuerais sans hésiter une seule seconde la note de 5/5 à ce dernier tome et je dois avouer que les personnages de la Cinquième vague vont me manquer, j’ai hâte que les adaptations cinématographiques des tomes suivants soient diffusés afin de pouvoir (d’une certaine manière) retrouver Cassie, Evan, Ben, Ringer, Sam et (bien que pour peu de temps) Poundcake et Dumbo, qui me manquent cruellement

 

QQQQQ

 

Et vous ? Qu’avez-vous pensé de ce dernier tome ? Que pensez-vous de cette trilogie ? 

Vous arrive-t-il de regretter de devoir fermer un livre à cause de personnages auxquels vous vous êtes attachés ? 

 

A très bientôt, 

q< Julie  r

 

 

Share this post

Repost 0

Comment on this post

fantasybooksaddict 06/27/2016 22:37

J'ai très envie de découvrir ce dernier tome !

Julie 06/28/2016 10:17

Je te le conseille fortement ! Il est vraiment génial, c'est une magnifique fin ! L'auteur sait prendre les lecteurs au dépourvu et les entraîner aux côtés des personnages comme personne d'autre ! Un vrai délice ! =D