La Vague, de Todd Strasser — Un coup de coeur bouleversant !

Bonjour à tous, 

 

Aujourd’hui, je reviens pour vous chroniquer La Vague, de Todd Strasser, qui met en place une histoire très prenante sous fond de réflexion historique et sociale ! 

 

Paru en 2013.

Éditions Pocket, 

153 pages, 6€15.

Synopsis : Cette histoire est basée sur une expérience réelle qui a eu lieu aux Etats-Unis dans les années 1970. Pour faire comprendre les mécanismes du nazisme à ses élèves, Ben Ross, professeur d'histoire, crée un mouvement, la Vague, aux slogans fort : "La Force par la Discipline, la Force par la Communauté, la Force par l'Action". En l'espace de quelques jours, le paisible lycée californien se transforme en microcosme totalitaire : avec une docilité effrayante, les élèves abandonnent leur livre arbitre pour répondre aux ordres de leur nouveau leader, lui-même totalement pris par son personnage. Quel choc pourra être assez violent pour réveiller leurs consciences et mettre fin à la démonstration ?

 

N

Mon avis

 

 

Récemment, je suis tombée sur La Vague de Todd Strasser à Gilbert Jeune ! Fortement intriguée et comme une amie l'achetait pour elle-même, je lui ai demandé de me le prêter une fois fini : chose faite puisque j'ai achevé ma lecture de La Vague hier soir ! 

 

Qu'en ai-je pensé ? 

 

Ce roman commence de façon presque ennuyeuse : la vie de quelques étudiants américains de "base" nous est dépeinte : le quaterback, sa petite-amie intello Laurie, la meilleure amie de cette dernière ... Bref, pas de quoi affoler les foules me direz-vous. Sauf que très vite, le roman prend un tour inattendu puisque le professeur d'histoire décide de mener une expérience peu commune dans sa classe : celle d'instaurer un « mini-régime » dont les bases sont fondées sur la « discipline de fer » utilisée par le régime nazi avec salut, phrase de salut, etc afin de montrer à ses élèves qu'un endoctrinement peut très vite arrivé malgré soi. 

 

Le thème de ce roman est donc d'emblée très bon puisqu'il est basé sur une question qu'au fond nous nous posons tous : comment le régime nazie a-t-il pu au vingtième siècle prendre une telle ampleur ? Pourquoi n'y-a-t-il pas eu plus de résistants malgré un régime totalitaire et réducteur des libertés ? Justement parce qu'il était totalitaire et ce roman amène ainsi une belle réflexion sur la nature humaine à la fois choquante et révélatrice : sommes-nous faits pour être des suiveurs ? Avons-nous besoin d'un leader ? Ne faisons-nous véritablement que suivre ou est-il possible de se différencier des choix des autres, et si oui, à quel prix ? 

 

Le roman ne fait que monter crescendo pour montrer l'ascension de ce monstre qu'est la Vague : petit à petit, entre peur et excitation des élèves, ces derniers se prennent au « jeu » et vont jusqu'à augmenter l'influence de la Vague par des lois qu'ils inventent eux-mêmes : salut obligatoire, obligation d'adhérer à la Vague, d'assister aux meetings du « mouvement », ... Et je suis restée assez perplexe face à cela : est-ce que les élèves décident d'instaurer ces règles par peur de déplaire et donc en faisant du zèle, ou est-ce qu'ils instaurent ces règles par goût de l'enrôlement, de la codification ? Autant de questions qui font comprendre la complexité de la nature humaine, mais aussi la peur provoquée par ce « mouvement ». 

 

Le roman montre ainsi l'évolution des élèves : certains adhérant totalement à la Vague et en devenant des « gardiens du mouvement », d'autres étant plus prudents face à cette montée au pouvoir d'un groupe d'individus. Pour ma part, je pense que j'aurai été contre le mouvement : je déteste suivre quoique ce soit et j'ai d'instinct l'esprit de contradiction donc La Vague aurait été mal reçue ^^ 

 

La fin du roman montre l'apogée du mouvement mais également sa chute de façon assez brutale ! Le démantèlement du mouvement s'opère en quelques lignes à peine, face au choc des élèves, à leur honte, mais aussi le soulagement de certains.

Si l'histoire est condamnée à se répéter, alors vous aussi, vous voudrez tous nier ce qui vous est arrivé dans la vague. En revanche, si notre expérience est réussie, et vous admettrez que c'est bien le cas, vous aurez appris que nous sommes tous responsables de nos propres actes et que nous devons toujours réfléchir sur ce que nous faisons plutôt que de suivre un chef aveuglément;
et pour le restant de vos jours, jamais, au grand jamais, vous ne permettrez à un groupe de vous déposséder de vos libertés individuelles.

J'aurais aimé avoir un épilogue pour voir si certains personnages ont réussi à retourner « à la normale », mais je pense que cette fin est aussi très bien puisqu'elle permet de réfléchir sur le thème de ce livre une fois fermé

 

Je donnerais donc la note de 5/5 à ce roman qui se lit très bien, et est un véritable coup de coeur ! L'auteur a une plume très fluide, les personnages sont intéressants et diversifiés et le phénomène d'enrôlement dépeint est d'un réalisme fou, presque irréel ! 

QQQQQ

 

Et vous ? Avez-vous déjà lu la Vague ? Ou des romans abordant un thème similaire ? 

 

A très bientôt, 

q< Julie  r

 

Share this post

Repost 0

Comment on this post

Law Moody 08/11/2016 10:36

Ravie qu'il t'ai plu!
Effectivement je te conseille le film aussi qui est vraiment super!

Julie 08/11/2016 14:18

Coucou :) Ce livre est vraiment génial ! =D
J'ai un peu peur de voir le film parce qu'il paraît que la fin est plus "violente" que la fin du livre, du coup, je pense le regarder mais pas toute seule ^^

samsha 07/25/2016 21:05

Je n'ai pas lu le livre, mais j'ai vu le film que je te conseille d'ailleurs, il m'a bouleversé! https://www.youtube.com/watch?v=xYF232vStQ4