L’aîné de Christopher Paolini — Quand le Tome 2 est meilleur que le Tome 1 …

    Bonjour à tous,

 

Après des années de tergiversations, je me suis décidée à lire la Saga Eragon : je l’avais commencée quand j’avais à peu près 16 ans, mais je n’avais pas été charmée plus que cela. Des années après, je me suis dit que redonner une seconde chance à cette saga pouvait être une bonne idée surtout que l’été approchait et que j’avais donc une foulée d’heures libres devant moi. Sitôt dit, sitôt fait, j’ai lu le tome 1 de la saga intitulée Eragon, prénom éponyme. 

 

Puis, après une lecture plutôt positive, je me suis procurée le Tome 2 et le Tome 3 de la saga, intitulée respectivement L’aîné et Brisingr (à ne pas prononcer la bouche pleine ;)). Et j’ai débuté ma lecture de L’aîné mi-Août, alors que le soleil étouffait les 3/4 de la France. 

 

Qu’en ai-je pensé ? Ai-je aimé ? Détesté ? Adoré ? 

La réponse en quelques mots … 

 

Éditions Bayard Jeunesse 

Paru en 2006,

804 pages, 19€90 

Synopsis : Eragon et sa dragonne, Saphira, sortent à peine de la victoire de Farthen Dûr contre les Urgals, qu’une nouvelle horde de monstres fait son apparition… Ajihad, le chef des Vardens, est tué. Nommée par le Conseil des Anciens, sa fille, Nasuada, prend la tête des rebelles. Eragon et Saphira lui prêtent allégeance avant d’entreprendre un long et périlleux voyage vers le royaume des elfes, à Ellesméra, où le garçon poursuit sa formation de dragonnier. Là, il découvre avec stupeur qu’Arya est la fille de la reine Islanzadì. Cette dernière leur présente en secret un dragon d’or, Glaedr, chevauché par un Dragonnier, Oromis, qui n’est autre que le Sageen- Deuil, l’Estropié-qui-est-Tout, le personnage qui était apparu à Eragon lorsqu’il délirait, blessé par l’Ombre. Oromis va devenir son maître. La formation du jeune Dragonnier se révèle éprouvante. Pendant ce temps, à Carvahall, Roran, son cousin, a engagé le combat contre les Ra’zacs. Ceux-ci, persuadés qu’il détient l’oeuf de dragon qu’Eragon avait trouvée sur la Crête, kidnappent sa fiancée. Prêt à tout pour la sauver, Roran comprend cependant qu’il n’est pas de taille à les affronter. Il convainc les villageois de traverser la Crête pour rejoindre les rebelles au Surda, en guerre contre le roi de l’Empire, le cruel Galbatorix. Or,Nasuada, de son côté, emmène au Surda le peuple des Vardens…

 

 

    À la différence du premier tome, ce second tome ne s’axe pas uniquement sur Eragon et Saphira, mais également sur un certain nombre de personnages secondaires, dont on suit les aventures et les pensées. Parmi ceux-cis, on retrouve Roran, cousin d’Eragon, pris dans la tempête de l’Empire et prêt à tout pour protéger les siens. Et pour la version féminine, ce sont les pensées de Nasuada qui prennent place et nous permettent de suivre les aventures des Varden et leur bataille contre le despotisme de Galbatorix. L’ajout de ces personnages secondaires dans la trame narrative était sans conteste nécessaire : dans ce second tome, Eragon agit très peu au coeur des batailles, et son aventure personnelle m’a laissée quelque peu de marbre : il lui arrive certes des aventures, mais elles sont sans conteste mineures face à celles vécues par Roran et Nasuada. Ces deux derniers personnages rehaussent l’éclat du livre et des aventures du jeune dragonnier par leur vivacité, leur courage et leur abnégation face à la nécessité d’assurer le lendemain de chacun. 

 

    De fait, l’évolution de plusieurs personnages est incontestable et j’ai adoré l’évolution de Saphira : lors de ma lecture du premier tome, je l’avais trouvée hautaine et presque complaisante envers les humains, alors qu’elle est bien plus terre à terre dans ce nouvel opus et offre une vision beaucoup plus noble et réaliste des dragons. 

    Cependant — et malgré le nombre impressionnant de rebondissements sur lesquels je vais revenir —, j’ai trouvé que le roman commençait trop lentement : les aventures de Roran ne s’amorcent que bien trop tard dans le récit, et c’est ce qui a fait que j’ai mis plusieurs semaines à lire ce livre : L’aîné est un pavé d’un peu plus de 800 pages ! Forcément, un début si peu vivant ne pouvait que désespérer quelque peu le lecteur ! Mais j’ai persévéré et je ne regrette absolument pas ! Le roman est très bien rythmé : les aventures se succèdent et l’auteur parvient à entrecouper les différentes voix narratoriales de façon telle que le suspens demeure omniprésent : qui survivra ? Qui fomente quel plan ? Pourquoi ? Avec l’aide de quel personnage ? 

 

    L’Histoire d’Alagaësia est également très travaillée : lors des combats, on voit véritablement se dessiner chaque surface du champ de bataille, et — un peu à l’image des combats dans le Seigneur des Anneaux — j’ai eu l’impression par moments de survoler l’Île aux côtés d’Eragon et de Saphira, et de participer à la bataille, d’être engagée dans ce combat contre Galbatorix, d’aider à la création d’une nouvelle Alagaësia. Un roman qui m’a emporté lors de la chaleur estivale, mais uniquement pour me déposer aux côtés de Saphira, brûlant et détruisant ses ennemis grâce au feu légendaire des Dragons. 

 

    À mes yeux, ce second tome est incontestablement meilleur que son prédécesseur : les personnages ont gagnés en intensité, en complexité et j’ai véritablement été emportée dans les tourbillons de la bataille. 

 

Je pense lire le Tome 3 bientôt mais peut-être davantage pendant les grandes vacances de Noël, afin de pouvoir me plonger dans un nouveau pavé sans devoir interrompre régulièrement ma lecture. 

 

Et vous ? L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ? 

 

À très bientôt, 

q< Julie  r

 

Share this post

Repost 0

Comment on this post

Sylphideland 09/24/2016 08:53

Salut !!
Je pense tout comme toi pour ce tome 2, heureusement que d'autres personnages étaient là pour donner un peu de punch :P
Les tomes 1 et 2 de cette série sont, à mon avis, des petits bijoux, j'ai complètement adoré, par contre les tomes 3 et 4 o.O pas aimé du tout !! Quelque part en cours de route, je crois que quelque chose m'a complètement repoussé : la lenteur ! 870 et 900 pages pour raconter des choses qui auraient tenu dans 400 ou, maxi, 500 pages, et je me suis terriblement ennuyée :( et pourtant c'est pas faute de m'être accrochée, puisque j'ai lu la série 2 fois avec, chaque fois, la même impression :(
Je suis donc très très très pressée que tu lises le tome 3, pour avoir ton avis éclairé !
Merci pour cette chronique (blog super sympa au fait, j'sais pas si j'te l'ai déjà dit :P)
Bonne journée !

Julie 09/25/2016 09:31

Coucou :)
Oui, parce que c'est pas l'entraînement d'Eragon qui va nous faire palpiter hein xD ^^ Ah bon ? Ah dommage ! Oui, je trouve aussi que les tomes sont trop longs, c'est pour ça que j'ai mis presque 3 semaines à lire le Tome 2 :/ ^^

Je lirais le tome 3 le mois prochain je crois, quand j'aurais réussi à m'avancer un peu plus dans la préparation des cours ^^
Merci, c'est super gentil ! ^^ Je vais aller faire un tour sur le tien ^^
Bonne journée à toi aussi ^^

samsha 09/22/2016 10:38

Ah j'ai adoré le deuxième tome (et les suivants!!!)

Julie 09/25/2016 09:29

Coucou =D Ah, ravie qu'il t'ai plu ! J'ai le tome 3 sur mon étagère, mais je ne sais pas encore quand je vais le lire mais à chaque fois que quelqu'un me dit que la suite est géniale, j'ai envie de m'y plonger, alors ça ne devrait pas trop tarder ^^