Les mariées du Blitz, de Helen Bryan

Éditions Amazon Crossing 

Paru le 9 février 2016 

520 pages, 5€99 en format ebook, 9€99 en format broché 

Synopsis : La guerre fait rage aux portes de l’Angleterre, et c’est toute la petite bourgade de Crowmarsh Priors qui se trouve ébranlée. Avec l’arrivée des enfants londoniens de la capitale, les raids aériens, le rationnement… les habitants s’organisent dans leur nouveau quotidien. Parmi eux, cinq femmes noueront une amitié indéfectible malgré les épreuves de la guerre.

Qu’elles soient fille du révérend au cœur brisé par la rupture de ses fiançailles, jeune Américaine fraîchement arrivée au village, évacuée de Londres en quête d’une nouvelle vie, réfugiée juive, ou encore jeune londonienne intrépide, leur amitié les changera à jamais et leur loyauté les unes envers les autres ne flanchera pas.

Cinquante ans plus tard, quatre d’entre elles retournent au village pour les commémorations du 8 mai 1945. Mais célébrer la fin de la guerre ne les intéresse pas : elles reviennent pour venger la cinquième.

 

Qu'en ai-je pensé ? 

serdtfghjklm

 

    J'ai été très rapidement intriguée par la couverture des Mariées du Blitz, me demandant qui était cette jeune femme qui ornait la couverture, d'autant plus que je suis actuellement dans ma période « Romans historiques » et donc ce roman semblait tomber à point ! Le résumé m'a également beaucoup intriguée, notamment ce passage des années 19.. aux années 20.. . 

    Dès le début du roman, on est plongé dans le quotidien de l'une de ces jeunes femmes et dans l'Europe de la seconde guerre mondiale : j'ai adoré la diversité des personnages,  et chaque personnage a une histoire bien particulière et c'est justement ce qui fait la richesse de ce roman : ce n'est pas un roman inter-générationnel, mais un roman international. Se mêlent en effet dans le petit village de Crowmarsh Priors une américaine, une riche londonienne, une jeune fille de la campagne, une jeune londonienne des bas quartiers et une jeune émigrée juive, fuyant les Allemands et les camps de concentration. 

 

    Le début de l'histoire est assez long et il faudra une certaine de pages avant que toutes les protagonistes de l'histoire soient présentées. Mais je n'ai pas regretté une seule seconde la longueur du début : l'histoire est racontée de façon très fluide et originale, avec des flashbacks et une certaine richesse. Les pages se tournent les unes après les autres et honnêtement, je n'ai pas été déçue. Mais aux alentours des 300 pages, l'action s'amorce enfin et on voit les liens se nouer entre les jeunes femmes et c'est un soulagement car le destin de chacune est raconté de telle façon qu'on peut avoir l'impression qu'elles sont toutes séparées. Voir leur amitié se mettre en place est donc un vrai bonheur. 

    À partir de ce moment, les péripéties s'enchaînent et le suspens demeure mais ce n'est pas un suspens d'une ampleur particulière : je n'ai pas été retournée ou trop émue en lisant ce livre, juste curieuse de la suite. De même, j'ai beaucoup aimé que les points de vue se succèdent encore et permettent de découvrir ce qu'il était advenu de certains personnages, mais il s'avère que certains disparaissent sans que l'on sache ce qui leur est finalement arrivé, ce qui est vraiment dommage. 

 

    Ce roman reste très agréable à lire mais j'ai été un peu déçue par la fin : l'intrigue se conclut très vite, voire trop vite. En quelques pages l'énigme est révélée et c'est une fin assez utopique qui est présentée. J'aurais aimé que le retour à l'époque contemporaine soit plus conséquente. 

 

    Les Mariées du Blitz est donc une très belle histoire, un beau roman, très agréable à lire et qui nous plonge véritablement au coeur du quotidien des femmes du village de Crowmarsh Priors, mais sans faire apparaître un suspens haletant. Une belle lecture, mais qui ne me laissera pas de marque indélébile. 

 

Et vous ? L'avez-vous lu ?

Qu'en avez-vous pensé ? 

 

À bientôt, 

Julie.

Share this post

Repost 0

Comment on this post