U4 — Yannis de Florence Hinckel

Hello There, 

 

 

 

 

Éditions Nathan Syros,

Publié en Août 2015

401 pages, 16€90

Synopsis : Yannis vit à Marseille. Ses parents et sa petite sœur sont morts. Maintenant, il voit leurs fantômes un peu partout - peut-être qu'il devient fou? Quand il sort de chez lui, terrifié, son chien Happy à ses côtés, il découvre une ville prise d'assaut par les rats et les goélands, et par des jeunes prêts à tuer tous ceux qui ne font pas partie de leur bande. Yannis se cache, réussit à échapper aux patrouilles, à manger… 

Mais à peine a-t-il retrouvé son meilleur ami que ce dernier se fait tuer sous ses yeux. Il décide alors de fuir Marseille et de s'accrocher à son dernier espoir: un rendez-vous fixé à Paris…

 

    Lors de mon excursion au salon jeunesse de Montreuil, je suis tombée (presque littéralement d’ailleurs ^^) sur le stand de Nathan ! Et j’ai donc craqué sur U4 — Yannis après avoir tergiversé au moins une demi-heure sur le choix de ce roman. En effet, U4 est constitué de 4 livres que l’on peut lire dans l’ordre de notre choix : pas facile de choisir ! 

 

 

    J’ai finalement décidé de lire U4 — Yannis et je l’ai commencé durant les vacances de fin d’année ! 

 

    Le roman commence assez rapidement par un rappel des conséquences de l’épidémie et par la décision ultime de Yannis : quitter son appartement, Marseille et aller à Paris pour le rendez-vous final ! 

    J’ai beaucoup apprécié le point de vue interne adopté par l’auteur, avec un rythme trépidant et haletant qui ne semble jamais s’arrêter. L’immersion dans la France dévastée par U4 est absolument bluffante et très (trop ?) réaliste ! J’ai parfois eu un peu peur de la tournure du récit : ça tire de partout, un pauvre chien est coincé entre deux camps …. Honnêtement, j’ai dû tricher et aller à la fin du roman vérifier qu’Happy (le chien de Yannis) était encore vivant après tout ce qui se passe sinon je crois que j’aurais lâché l’affaire !

 

    La violence domine dans ce roman sans conteste et semble dominer le récit, et est contrebalancée par les personnages. Yannis ,par exemple, est le parfait exemple de cette schizophrénie qui s’empare des personnages, coincés entre un passé toujours présent dans leurs esprits et un futur peu avenant (et le présent qui est totalement chaotique d’ailleurs !). 

    Les autres personnages sont aussi très riches : diverses histoires, personnalités et désirs s’entremêlent au fil des pages, comme autant de fils conducteurs que j’ai eu envie de suivre. J’ai adoré découvrir l’histoire de chacun et réaliser que je connaissais les endroits dont l’auteur parlait (dont cette fameuse cité dans le 13ème arrondissement qui porte des noms de capitale). 

 

    Tout au long du roman, on s’interroge sur de nombreux points : le rendez-vous est-il vraiment salvateur ? Comment vont évoluer les personnages ? Y-a-t-il une solution ? Pourquoi et comment survivre ? 

 

    Cette lecture m’a bluffée tout en me brisant le coeur : malheureusement, je crois que U4 se réaliserait bien vite si la jeunesse prenait le pouvoir. Ce récit est entraînant, révélateur et en même temps très perturbant : jusqu’où sommes-nous prêts à aller pour survivre ? Pour se rattacher à la vie ? 

 

    La fin du roman m’a un peu déçue puisqu’elle nous force à lire les autres romans pour savoir quels évènements les autres personnages vont subir. Une fin un peu décevante mais en même temps très réconfortante ^^

 

    Pour cette lecture, je dirais que c’est un presque coup de coeur puisque j’ai aimé le roman dans sa majorité mais le trop plein de violence m’a traumatisée (si, si, traumatisée je vous dis !).

 

 

Et vous ? 

Avez-vous déjà lu les romans U4 ?

 

À bientôt, 

Julie.

Share this post

Repost 0

Comment on this post