Conversion, de Katherine Howe

 

Hello There, 

Aujourd’hui, je reviens pour vous parler d’un roman que j’ai beaucoup aimé mais qui m’a un peu déçu vers la fin, à savoir Conversion, de Katherine Howe

    J’ai craqué sur ce roman en février dernier, et j’ai surtout été attirée par le résumé qui me semblait vraiment sympathique ! 

 

    L’histoire commence par nous présenter les protagonistes du roman : un groupe de jeunes lycéennes, en dernière année, attendant les résultats pour leurs admissions à la fac. Ces dernières vivent dans un environnement particulier puisqu’elles constituent l’élite de la ville et sont inscrites dans un prestigieux établissement catholique. Elles sont donc belles, jeunes, riches et intelligentes. 

    Une fois le décor posé, l’intrigue commence directement avec le début des « crises » des jeunes femmes, qui se matérialisent sous différentes formes et m’ont laissée complètement stupéfaites. J’ai été aussi impressionnée et effarée que les protagonistes tant les revirements sont soudains et prompts. On assiste ainsi à la mise en place d’un système de double narration  très intéressant qui présente d’un côté une prétendue « sorcière » des années 17**, et les troubles physiques et psychologiques subis par les jeunes filles de St Joan  à l’époque actuelle. Il y a donc une véritable mise en abime entre le passé et le présent et les va-et-vient entre ces deux périodes sont savamment orchestrés. 

 

    Le mystère est alors posé et des tas de questions surgissent : est-ce que les filles sont victimes de la sorcellerie, comme les jeunes femmes du 17ème siècle ? Ou leurs symptômes font-ils suite à différents problèmes de santé, d’environnement ? … Autant de questionnements qui s’enchaînent au long du récit et qui m’ont tenue en haleine tout le long du roman, jusqu’à la dernière page. On finit même par s’interroger sur les ancêtres des personnages et à voir le mal un peu partout !

 

 

    Finalement, j’ai tout de même trouvé qu’il y avait parfois un peu de redondance dans le roman : les schémas s’enchaînent mais on obtient pas de vraie réponse et il faut chercher dans les paroles de la narratrice du 17ème siècle pour tenter de trouver une solution.

    Au fil des pages, les siècles qui séparent les deux époques se fait plus distant et les enjeux historiques et sociétaux de chaque période se font entendre : on découvre l’horreur des procès de sorcellerie du 17ème siècle et la paranoia qui peut s’emparer d’une communauté au 21ème siècle

 

    La fin du récit arrive enfin et on découvre les causes de cette « maladie » qui semble affecter les jeunes filles de St Joan : j’ai été un peu déçue par cette dernière, je m’attendais à voir plus de liens avec la sorcellerie. 

 

    Pour conclure, je dirais que Conversion est un super roman ! Il mêle mystère, Histoire, sorcellerie et troubles de l’adolescence de façon cohérente ! Je ne me suis pas attachée à la protagoniste principale, mais cela n’a pas dérangé ma lecture puisque le contexte et les évènements étaient en eux-mêmes assez prenants ! Je le recommande à tous les fans de mystère et à ceux qui aiment les fictions portant sur la sorcellerie.

 

Et vous ? 

Quels romans portant sur la sorcellerie avez-vous déjà lu ? 

 

À bientôt, 

Julie. 

 

    

Share this post

Repost 0

Comment on this post