L’accro au shopping à Manhattan, de Sophie Kinsella

 

Pocket

424 pages 

Paru en 2006 

7€40 

 

Synopsis : Becky Bloomwood, la terreur des distributeurs toujours aussi folle de fringues, ne s’est guère assagie question finances. Mais à quoi bon être enfin devenue la journaliste financière la plus populaire d’Angleterre si l’on n’en profite pas un peu ? Heureusement, elle file le parfait amour avec le séduisant Luke, son fiancé. Même s’il travaille du matin au soir pour monter sa nouvelle agence de communication à… New York ! Le rêve pour toute accro du shopping qui se respecte !

Aux anges, Becky s’envole avec lui vers ce paradis de la consommation où elle se grise à l’envi de soldes, de marques et de boutiques. L’ivresse tourne à la gueule de bois quand Luke découvre, un beau matin, dans un tabloïd anglais, un cliché de Becky en pleine frénésie d’achats sur la Cinquième Avenue. Autant dire adieu à leur crédibilité et à tous leurs grands projets. Mais la coïncidence est fâcheuse et Becky est sceptique face au hasard…

 

 

    Dans ma chronique sur le premier tome  de cette série, je vous avais expliqué que je n’étais pas sûre de lire la suite des aventures de Rebecca Bloomwood ! Sauf que, mon inspection étant passée, j’avais envie de lire de la chick-lit, pour me changer les idées et pour rire un peu ! Je me suis donc souvenue de ce tome 2 qui attendait sagement dans ma Pile à Lire et je m’en suis saisie … pour le dévorer en quelques heures !! 

 

 

    Le roman commence assez simplement : Rebecca est encore une fois dans le déni, craque un peu trop souvent sur les vêtements mais est en bonne voie pour réussir sa carrière professionnelle et file le parfait amour avec Luke Brandon, grand homme d’affaires ! C’est donc une Rebecca éblouissante et radieuse que l’on découvre au début de ce récit, ponctué par les lettres hilarantes qu’elle échange avec son banquier, qui compatit comme il le peut face au découvert toujours plus grand de Rebecca. 

 

    Alors que cette dernière semblait avoir résolu ses problèmes d’addiction à la fin du premier tome, il apparaît qu’elle replonge dans ses vieux démons, mais de façon moindre : la jeune femme est devenue plus mâture, mais possède tout de même un nombre important de vêtements et craque avec passion ! 

    Cependant, j’ai compris que ce tome s’articulerait non plus sur les amours de Rebecca, mais sur elle-même et surtout sur ses aventures en tant que professionnelle, femme d’affaires, et sur son cheminement dans l’industrie. Ce deuxième tome se focalise en effet sur son parcours professionnel : que va-t-elle faire de sa carrière ? S’y sent-elle heureuse ? Épanouie ? Que lui réserve le futur ? 

    

    Très vite, Rebecca redevient une addict du shopping et se retrouve avec des dettes inimaginables, mais l’intrigue prend alors un tour surprenant puisque notre « shopping addict » est projetée à New York, sur la 5ème avenue …. (Vous sentez venir la tentation ?) Autant dire que Rebecca est au paradis, et son porte-feuille en enfer ! De là découleront une suite d’aventures aussi drôles que tragiques, mais qui permettront à Rebecca de trouver des échappatoires, et de devenir plus adulte puisqu’elle va enfin trouver sa voie ! 

 

    Ce deuxième tome constitue une suite de rebondissements tous plus sympathiques et drôles les uns que les autres et j’ai adoré suivre Rebecca dans ses aventures : elle a certes un problème d’addiction mais sa façon de penser est juste inimitable ! Personne n’a un tel talent pour dénicher des excuses pour craquer ! Par moments, j’ai presque eu envie de craquer avec Rebecca ! 

 

    Un excellent moment de lecture donc, même si j’ai assez vite débusqué « les méchants » de l’histoire et compris quelle allait être la suite de l’aventure pour Rebecca ! Par contre, la conclusion m’a totalement scotché et laisse présumer de belles aventures (et de belles factures) pour Rebecca Bloomwood ! 

 

    Je pense donc que je lirai la suite avec enthousiasme ! 

 

Et vous ? 

Avez-vous déjà lu cette série ? 

Qu’en avez-vous pensé ? 

 

Share this post

Repost 0

Comment on this post