La voleuse de secrets, de Brenda Drake

Éditions Lumen, 

Paru en Juin 2016 

493 pages 

 

Synopsis : Fervente lectrice, passionnée d’escrime, Gianna a perdu sa mère à l’âge de quatre ans. Elle visite pour la première fois l’Athenæum, l’une des plus anciennes bibliothèques de Boston, accompagnée de ses deux meilleurs amis, quand elle remarque le comportement étrange d’un mystérieux jeune homme. L’inconnu finit même par se volatiliser presque sous ses yeux, penché sur un volume des Plus Belles Bibliothèques du monde. Lorsque Gia s’approche à son tour de l’ouvrage, elle se retrouve transportée de l’autre côté du globe, à Paris, dans une magnifique salle de lecture dont une bête menaçante arpente les rayons, comme elle ne tarde pas à le réaliser avec un frisson… 

La jeune fille vient de mettre le doigt dans un terrible engrenage : une poignée de bibliothèques anciennes mène en effet vers un monde où magiciens, sorcières et créatures surnaturelles s’affrontent depuis des siècles pour éviter que le peuple des hommes ne découvre leur existence. Gia apprend qu’elle est l’une des Sentinelles chargées de protéger cette société secrète. Pire encore, qu’elle est la fille de deux de ces guerriers d’exception – une union interdite – et que sa naissance n’est autre que le présage de la fin du monde. Une malédiction qui lui interdit absolument de se rapprocher d’Arik, l’inconnu aux yeux noirs de l’Athenæum…

 

 

    L'histoire débute par la rencontre de trois personnages principaux : Gia et ses deux meilleurs amis, Afton et Nick ; dans un lieu inhabituel puisqu'il s'agit d'une bibliothèque ! Très rapidement, on comprend les liens qui unissent les personnages et on comprend très bien la dynamique qui anime le trio. 

Puis, arrive un jeune homme mystérieux, auquel l'héroïne porte beaucoup d'intérêt et l'intrigue commence. On découvre alors un monde emplit de chimères, de monstres, et d'ennemis ténébreux et puissants. J'ai beaucoup apprécié la profondeur du monde présenté, qui possède une véritable histoire, complexe et avec un passé qui est sur le point de ressurgir. De fait, on est confronté au passé, au présent avec l'arrivée de Gia et ses nouveaux pouvoirs, et enfin au futur, menacé par le passé (pas très clair tout ça, hein ?! ^^) 

 

    L'intrigue principale se met assez rapidement en place, et on observe alors l'arrivée de beaucoup de personnages nouveaux : des guerriers, des magiciens, des monstres, des personnages venus du passé, ... J'ai eu un peu de mal au début à resituer chaque personnage : dès le début du roman, 7 à 8 personnages sont présentés et d'autres s'ajoutent au fur et à mesure des pages, ce qui faisait -- à mon sens -- beaucoup à assimiler. 

    Gia découvre tout au long du roman de nouveaux personnages, de nouveaux ennemis et de nouveaux mystères. Elle découvre également de nouvelles choses sur elle-même, sur sa véritable identité (mais je n'en dirai pas plus ;)). Malgré tout, l'auteur a réussi à équilibrer l'immersion de Gia dans ce nouveau monde et sa vie d'adolescente, avec ses doutes, ces questionnements, ... Autant d'éléments qui ont rendu ce récit réaliste

 

    Quant à l'univers créé, j'ai beaucoup aimé le fait que les personnages s'apprécient autant et se considèrent les uns les autres comme une famille. Et de fait, les combats sont géniaux : ils sont superbement décrits, et très sympathiques. Cependant, et je ne sais pas si c'est du fait de la traduction, mais certains dialogues m'ont paru un peu ridicules alors qu'ils étaient censés être très sérieux, notamment en plein coeur des batailles. Enfin, certains éléments tombaient un peu comme un cheveu sur la soupe : comme par hasard, Gia est celle qui ... et tel personnage est celui qui ..., ... Il y avait un peu trop de coincidences malheureuses qui m'ont un peu déçue. 

 

Au final, j'ai trouvé que cet univers était sympathique mais mélangeait un peu trop d'éléments : vampires, fées, magiciens, changelins, globes magiques, ... Tous ces éléments accumulés à la diversité et à la complexité des personnages ont fini par me perdre un peu. Je pense que ce premier tome pourrait aisément se séparer en deux pour former deux tomes introductifs : très souvent, il y a des ellipses qui pourraient être développées davantage ; mais les passages sont tout simplement rejetés au profit de l'imagination du lecteur.

Je dirais donc que j'ai bien aimé mais sans plus : l'histoire est sympathique, l'univers fantastique à souhait mais trop complexe pour moi,  j'ai eu vraiment beaucoup de mal à suivre malheureusement. 

 

 

Et vous ? L'avez-vous déjà lu ? 

 

À bientôt, 

Julie.

Share this post

Repost 0

Comment on this post