Le jour où j'ai rencontré Digby, de Stephanie Tromly

Éditions Fleurus

224 Pages, 15€90 

Sortie le 9 juin 2017 

 

Synopsis : Après le divorce de ses parents, Zoé et sa mère déménagent. Nouvelle maison, nouveau quartier, nouvelle école. Comme elle le dit elle-même, elle passe la moitié de son temps à se poser des questions sur son futur, et l'autre moitié à envisager l'intérêt du maquillage et des régimes. Toutes ces questions restant bien entendu insolubles.

Digby, adolescent énigmatique qui semble avoir pour principe de sécher tout les cours et d'être justicier des temps modernes, a pour devise : "La vérité est presque toujours décevante".

Un jour, une fille du lycée, disparaît mystérieusement. Volatilisée. Digby décide de mener l'enquête, et entraîne Zoé dans cette folle aventure. Huit ans auparavant, Sally la petite sœur de Digby, a été elle aussi enlevée et n'a jamais été retrouvée...

 

Un grand merci aux éditions Fleurus et à Babelio pour cette lecture !! 

 

 

    L'histoire commence d'une façon assez habituelle puisque Zoé arrive en ville. Or, qui dit arrivée, dit nouveau départ, recherche d'amis, bref, Zoé est nouvelle et rencontre de nouvelles personnes. Parmi celles-ci, on retrouve Digby ! Que dire de Digby ? Il est un peu entre le Sherlock Holmes mystérieux, dont on ne connaît jamais les pensées, et l'adolescent perturbé. Mais j'ai ADORÉ Digby : il est un peu fou, un peu décalé mais c'est dans le bon, et il est véritablement le héros de cette histoire ! 

    L'histoire, où plutôt l'intrigue, parlons-en : elle commence de façon inopinée par l'arrivée de Digby à la porte de Zoé, et enchaîne avec une histoire d'enlèvement, qui continue par une histoire plus complexe pour arriver aux motivations de Digby. Bref, vous l'aurez compris, sous ses airs d'intrigue adolescente se cache une histoire complexe, profonde et sombre : celle de l'enlèvement de la soeur de Digby, celle d'un adolescent en quête de réponse, et qui les veut toutes, qu'elles le concernent ou non.

 

    Digby est le personnage phare de ce roman, et je me suis plus attachée à lui qu'à Zoé, ou qu'à Henri, leur acolyte. Mais c'est sans regret puisqu'il correspond aux types de personnage que j'apprécie. 

 

    Les intrigues se succèdent et on comprend peu à peu les engrenages qui se mettent en place, et comme dans les oeuvres de Sir Arthur Conan Doyle, on ne comprend les raisons de Digby que lorsque ce dernier accepte de les dévoiler. Un véritable détective sous des airs innocents. 

    Malgré tout, l'intrigue policière ne prend pas toute la place et la vie adolescente est au centre du roman : bal de promo, amourettes, tout y est pour faire coïncider l'intrigue principale et l'intrigue secondaire, à savoir la vie de famille de Zoé et ses sentiments face à tout ce qui l'entoure, qu'il s'agisse du divorce de ses parents ou de ce qu'elle ressent pour les garçons qu'elle côtoie.

    Le roman se conclut sur une suite de chapitres au rythme trépidant, et on découvre petit à petit les bas fonds de River Heights (le lycée), et les secrets de cette petite ville de l'état de New York. Les derniers chapitres font apparaître de nombreux rebondissements et le roman se conclut sur une fin ouverte, qui donne franchement envie de lire la suite ! Car oui, Digby sera bientôt de retour et j'ai hâte de lire la suite de ses aventures ! 

 

Pour résumer en quelques mots, si vous aimez les romans sur les adolescents et les intrigues policières à la Sherlock Holmes, "Le jour où j'ai rencontré Digby" sera parfait pour vous ! ^^ 

 

 

À retrouver dans toutes les librairies dès le 9 juin prochain, 

 

À bientôt, 

Julie.

Share this post

Repost 0

Comment on this post

NovaBaby 04/16/2017 19:00

Oh, tu me tentes beaucoup avec celui-ci !