1984, de Georges Orwell

 

Éditions Folio 

Paru en 2008 

Format ebook 

Synopsis :  De tous les carrefours importants, le visage à la moustache noire vous fixait du regard. Il y en avait un sur le mur d'en face.  BIG BROTHER VOUS REGARDE, répétait la légende, tandis que le regard des yeux noirs pénétrait les yeux de WINSTON... Au loin, un hélicoptère glissa entre les toits, plana un moment, telle une mouche bleue, puis repartit comme une flèche, dans un vol courbe. C'était une patrouille qui venait mettre le nez aux fenêtres des gens.  Mais les patrouilles n'avaient pas d’importance. Seule comptait la Police de la Pensée.

 

 

    Il y a quelques semaines, une amie m’a parlé de La ferme des animaux, que j’ai confondu avec 1984 et je me suis donc retrouvée à lire 1984 au lieu de La ferme des animaux …. Un vrai boulet ! ^^ 

 

    J’ai donc commencé 1984 en pensant découvrir une histoire totalement différente mais dès les premières pages, j’ai compris les enjeux du livre … et la véritable histoire. J’ai eu un peu de mal à accrocher au début : l’immersion n’a pas été directe, le personnage semble un peu confus, un peu perdu entre différents évènements et j’ai fini par faire une pause dans le roman et j’ai mis quelques jours à lire 1984

 

    L’histoire commence directement par les réflexions de Winston, qui s’interroge sur ce que peut savoir « La police de la pensée », si elle peut tout savoir, s’il est possible de lui cacher des choses … C’est un monde de doute, de dénonciation et de suspicion qui apparaît : chacun veut être pour Big Brother mais chacun semble également subir une influence néfaste. La violence apparaît parfois soudainement, comme l’expression de toute la frustration ressentie par le peuple privé de liberté.

 

    Petit à petit, le personnage principal prend de l’assurance, se pose de plus en plus de questions et devient une figure de la révolution. Cependant, j’ai trouvé sa rébellion longue à venir : il y avait beaucoup de passages sans aucune action, sans aucun évènement marquant. Je me suis donc un peu ennuyée mais au bout d’une centaine de pages, un retournement majeur est apparu. On découvre alors l’envers du décor et Winston vit de nombreuses aventures : il doit prendre des décisions, réalise certaines choses et emprunte un nouveau chemin. 

 

    1984 se conclut par quelque chose que je n’aurais pas envisagé, et j’ai aimé la façon dont Orwell nous prend toujours au dépourvu, et fait découvrir de nouvelles facettes des personnages que l’on avait pas forcément vu ou aperçu dans le roman. 

 

    1984 est un roman très intéressant mais aussi très violent : il dépeint un monde effrayant, ou la pensée est contrôlée, la liberté annihilée et la vie maîtrisée dans ses plus petits détails

    Cependant, du point de vue de l’histoire et de l’intrigue, je n’ai pas été suffisamment emportée : j’ai commencé à m’intéresser de près à l’histoire des personnages qu’à la moitié du roman tant le début est lent et m’a semblé ennuyeux. Le début est donc fastidieux et a contrario la fin est arrivée trop vite à mon goût. 

 

Et vous ? L’avez vous déjà lu ? 

À bientôt, 

Julie.

Share this post

Repost 0

Comment on this post

Fiona 05/18/2017 15:39

Hello !

J'ai lu 1984 il y a un an. J'adore le genre de la dystopie et c'est l'un des romans important du genre. Comme toi, j'ai mis un peu de temps avant de rentrer, mais finalement j'ai tellement adoré que je suis allée voir une adaptation au théâtre :P
L'ambiance est pesante dans le livre, mais encore plus en "direct-live" haha

Julie 05/18/2017 18:24

Coucou ^^
Ha merci pour l'idée de la pièce de théâtre, ça doit être top à voir =D

ibidouu 05/13/2017 23:30

Je n'ai pas encore lu 1984, il est dans ma PAL depuis un moment pourtant x)
J'ai découvert l'œuvre d'Orwell seulement l'année dernière, avec La ferme des animaux justement - que je te recommande chaudement, ça fait parfois froid dans le dos mais c'est un très bon roman, facile à lire ! :)

Les lectures de Blandine 05/13/2017 18:27

Un classique de la dystopie.