Hybride #1 : Ce qu’il reste de moi, de Kat Zhang

Édition J’ai lu 

Paru en 2014 

Format ebook 

Synopsis : Par le passé, tous naissaient avec deux âmes, aujourd'hui, un vaccin est chargé d'éliminer l'âme supplémentaire et rares sont ceux qui résistent. Addie et Eva ont résisté et sont la honte de leur famille. Normalement, à l'adolescence, un esprit prend le contrôle et fait disparaître l'autre... pas pour Addie et Eva. Eva est restée cachée dans ce corps qui n'est plus le sien.

 

 

    Ce qu’il reste de moi commence par nous plonger au coeur de la nouvelle société dystopique émergente, à savoir une société où chacun doit « trancher » entre deux identités avant l’adolescence, sous peine d’être mis à l’écart, ou pire. Ce roman se centre donc sur deux choses : l’acceptation d’autrui, et la difficulté de choisir son identité. 

    Les deux héroïnes (puisqu’elles vivent dans la même corps mais sont deux entités distinctes) sont Addie et Eva. Personnellement, j’ai trouvé Eva un peu égoïste, mais je comprends aussi qu’elle ne veuille pas « disparaître » au profit d’Addie. Ces deux jeunes filles sont très différentes l’une de l’autre : Eva est plus réservée, m’a semblé aussi plus douce ; tandis qu’Addie est plus énergique, et plus capricieuse et curieuse. 

 

    J’ai parfois eu un peu de mal à savoir qui était la narratrice : Addie ou Eva ? idem pour l’usage des « nous » quand on sait que le personnage est seul, cela donne une impression étrange mais nous permet aussi de nous immerger totalement dans l’univers décrit. 

 

    L’intrigue est donc présente « en souterrain » puisque les deux héroïnes doivent se cacher, se fondre dans la masse, mais pour autant, elles veulent vivre et découvrir s’il y a d’autres personnes « hybrides » comme elles. Très vite, l’action apparaît et on est téléporté dans une aventure hors du commun : Addie et Eva sont confrontés à des gens pas très sympathiques et doivent user de toute leur ingéniosité pour s’en sortir. 

    Bien qu’elles aient des complices, Addie et Eva sont au centre du roman et sont véritablement des plaques tournantes de la société : elles représentent toute une partie « en marge » mais qui pourtant n’est pas si anormale que cela. C’est surtout la peur de la différence et du conflit qui anime les personnages. Peu à peu, l’intrigue s’accélère et on sent que les personnages vont devoir se battre et prendre des décisions car ils ont peu de temps. 

 

    La fin du roman est assez large et donne envie de lire le tome 2, que ce soit pour découvrir qui d’Addie ou d’Eva remportera le conflit intérieur, ou pour savoir si cette société de l’unicité va perdurer. 

 

    Ce qu’il reste de moi est un roman que j’ai apprécié lire et qui m’a beaucoup fait penser au Labyrinthe de James Dashner et à la Boussole d’Or de Philip Pullman ! J’ai donc eu un presque coup de coeur puisque le personnage d’Addie m’a un peu (beaucoup) agacé ! 

 

Et vous ? Avez-vous déjà lu des romans parlant de l’hybridité ? 

 

À bientôt, 

Julie.

Share this post

Repost 0

Comment on this post