L’accro au shopping dit oui, de Sophie Kinsella

Éditions Pocket

473 pages

7€40

 

Synopsis : Sa devise ? Je dépense donc je suis. Sa vision du devoir conjugal ? Choisir LA bague indémodable. C’est insensé et pourtant Becky Bloomwood va se marier ! Et inutile de dire que les préparatifs s’annoncent… catastrophiques : très vite, se pose la délicate question du lieu où célébrer l’union. Dans le jardinet ridiculement british de papa, avec tente bariolée et robe de mariée qui vous fait la silhouette « d’une saucisse dans un chausson de pâte feuilletée » ? Ou au mythique hôtel Plaza, sous l’égide de la belle-mère, authentique Cruella au total look fashion ?

Écartelée entre goût du luxe et respect des traditions, Becky la flambeuse va cette fois-ci devoir choisir. Pour le meilleur et pour le rire…

 

 

Comme toujours, on retrouve Rebecca Bloomwood, alias Becky, dans une situation peu évidente puisqu’elle est sur le point de se marier avec Luc Brandon ! Or, qui dit mariage dit robe, traiteur, décor, réservation, … Beaucoup d’argent donc ! Et on sait que Becky adore dépenser de l’argent ! À partir de là les aventures s’enchaînent : Becky est sous le feu des projecteurs : quelle robe va-t-elle porter ? Quel modèle ? Quel tissu ? Et on connaît Becky … Quand il faut faire un choix, elle n’en prend pas et achète tout !

 

Autant dire qu’une foule d’aventures plus rocambolesques les unes que les autres s’enchaînent et Becky est prise dans les mailles du filet : où se marier ? Comment faire pour concilier tous les partis ? Les réflexions de la future madame Brandon sont tout simplement hilarante et j’ai adoré ses pérégrinations !

Becky est un personnage drôle, un peu trop niais mais somme toute sympathique et j’ai lutté avec elle contre les décisions drastiques qu’elle devrait prendre : Balenciaga ou Prada ? Maison ou Grand Hôtel ?

Les aventures de Becky se succèdent et finalement, on voit s’amonceler une tonne de problèmes, d’ennuis, qui vont emmener Becky droit dans le mur et vont la forcer à prendre des décisions.

 

Finalement, L’accro au shopping dit oui est un roman sympathique, qui fait beaucoup rire, notamment lorsque Becky écrit à ses conseillers financiers des lettres plus folles les unes que les autres, sous des objets totalement hallucinants ! Mais j’ai quand même regretté le schéma choisi par l’auteur : encore une fois, Becky est dès le début du roman endettée et encore une fois elle ne parvient pas à prendre de décisions et un changement drastique apparaît à quelques pages de la fin du roman. Un schéma un peu trop répétitif malgré le comique de ce roman.

 

Je pense que la série L’accro au shopping est sympathique mais je commence à trouver qu’elle s’essouffle un peu et reprend trop souvent le même chemin, la même dynamique. Cependant, c’est un bon roman qui permet de passer un moment de détente sympathique !

 

 

Et vous ? Connaissez-vous cette série ?

L’avez-vous lue ?

Share this post

Repost 0

Comment on this post

alison 05/28/2017 12:38

C'est mon prochain roman à lire dans cette saga, j'ai hâte :D