Passenger #1, d’Alexandra Bracken

 

Éditions Milan 

Paru en 2017

478 Pages 

17€90

SynopsisÀ New York de nos jours, Etta s'apprête à jouer du violon pour un gala au Metropolitan Museum. En coulisses, elle tombe dans un couloir du temps qui la conduit sur un navire dans l'océan Atlantique en 1776. Elle y rencontre Nicholas, qui la suivra à New York en 1776, puis à Londres en 1940 avant Angkor en 1685, Paris en 1880, en passant par les ruines de Palmyre et Damas en 1599. Chaque lieu, chaque époque leur permet de trouver un indice dans leur quête de l'astrolabe, et de se rapprocher un peu plus. Etta comprend peu à peu qu'elle appartient à la grande famille des voyageurs dans le temps, et qu'elle doit affronter le terrible Cyrus Ironwood, qui manipule le temps à différentes époques pour mieux servir ses intérêts.

 

 

    J'ai choisi Passenger d'une part à cause de sa couverture absolument fantastique mais également parce que le synopsis avait l'air génial : des voyages dans le temps, un objet à retrouver, des personnages avec une légère romance ... tout pour me plaire. 

 

    Dès les premières pages, j'ai craqué pour le personnage principal : je l'ai trouvé vraiment géniale : intelligente, courageuse, qui n'hésite pas à affirmer ses opinions mais en même temps prudente et suffisamment maline pour se débrouiller toute seule. Un gros coup de coeur pour Etta ou Henrietta (au choix).  Un coup de coeur un peu moins prononcé pour son partenaire masculin Nicholas, avec lequel je n'ai pas eu d'affinité : il correspond plutôt au personnage un peu naïf, qui veut beaucoup mais se fait toujours avoir ... bref, ambitieux mais pas très malin. La dynamique entre les deux personnages principaux s'amorce assez vite, et ils tombent amoureux (forcément). Cependant, je n'ai pas trouvé cette romance crédible ou sympathique : j'ai eu l'impression qu'il y avait une certaine distance entre ces deux personnages, je n'ai pas senti de fusion, de sentiments grandir, .... Le couple n'était pas du tout crédible pour moi et la romance prenait beaucoup trop de place par rapport au reste de l'histoire. 

 

    Et l'histoire parlons-en car elle vaut le détour ... Alexandra Bracken arrive à mêler histoire et Histoire (avec un grand H, oui, oui ^^), car l'Histoire apparaît au fil des pages et j'ai adoré visiter plusieurs époques, découvrir des coutumes, passer à d'autres moeurs au détour d'une page ... Le côté historique de l'histoire est superbement bien mené et c'est un délice !!  

 

    De même, l'aventure est au rendez-vous dans Passenger : les personnages n'ont pas de repos et on ressent l'angoisse du temps qui semble de plus en plus présent. Il faut trouver l'Astrolabe, réussir la quête et ce, avant un délai qui semble impossible ... De quoi rendre le récit trépidant. Pourtant, la romance est passée devant la quête à mon sens et cela a quelque peu gâché l'aventure d'Etta et de Nicholas. Ils sont en quête de temps mais finissent par en perdre un peu trop. 

 

Cependant, la fin de Passenger est l'une des plus tragiques, angoissantes et trépidantes que j'ai pu lire : je ne m'attendais vraiment pas à ce retournement de situation mais je l'ai adoré et j'ai hâte de lire la suite  !! 

 

ATTENTION : Passenger se rapproche assez de la saga Rouge Rubis, donc si vous ne l'avez pas aimée, passez votre chemin ;) 

 

 

Share this post

Repost 0

Comment on this post

Un brin de culture 06/16/2017 23:12

J'attends qu'il soit disponible à la médiathèque :)

Julie 06/17/2017 18:27

J'espère que tu aimeras, il est plutôt chouette =)